31 mars 2016

Lovely things #26

Bonsoir mes jolies libellules, 

Le dernier article remonte à loin loin loin. Et je n'ai pas lu vos articles depuis longtemps longtemps longtemps... Le temps a filé vite, j'ai reçu mon Ingrat favori, venu le temps de quatre jours me rendre visite, pour mes 280 ans. Nous avons passé de super moments, mais encore une fois c'était trop court. Alors évidemment, j'ai profité au maximum et j'ai délaissé ce petit monde. Bref bref. C'est une de mes Lovely Things de ce mois de mars. Et maintenant les autres, celles en images !


 


Premier plaisir du mois, le plus évident de tous... le voyage en Italie. Je poursuivrai le carnet de voyage rapidement, sûrement dans le weekend ou en début de semaine prochaine. J'ai hâte de vous parler de Florence ! 
J'ai d'ailleurs prolongé mes vacances avec des lectures dont les intrigues se déroulaient à Venise et Florence. Je vous en reparlerai aussi d'ailleurs ! Et une autre façon de prolonger mes vacances, ça a aussi été de m'offrir un agrandissement de l'une de mes photos de vacances, en poster. Je suis super contente du résultat et à chaque fois que je vais me coucher, je vois le Dôme ensoleillé et ça vaut toutes les vacances du monde. 


Et vous me connaissez, il y a bien évidemment eu des plaisir gustatifs au programme. Un bon gratin de pommes de terre et patates douces à la tome d'abondance. Et des cannolis dévorés en Italie. Et enfin, la dégustation d'un plateau de fromages (tous inconnus au bataillon !) dans une fromagerie Lilloise qui propose des dégustations. Une adresse vraiment au top pour tous les fans de fromage !




Et puis il y a tous les autres petits bonheurs... créer des petites choses de ses dix doigts, profiter un bon bain de pieds qui détend, profiter du soleil pour mettre le jardin au propre, recevoir un beau cadeau d'amour de Mademoiselle C. et proposer une chouette soirée Contes en Pyjama au boulot, avec des ombres chinoises au programme.






Voilà mes petites libellules, des douceurs qui font du bien... J'espère que votre mois de mars a été aussi doux que le mien. Et je vous souhaite de jolies choses pour le mois d'avril !

24 mars 2016

DIY : un porte-bijoux


Bonjour mes libellules, 

Aujourd'hui je vous propose une petite pause dans le carnet de voyage sur mon séjour en Italie. Je vous proposerai bientôt Florence... En attendant, je vous propose un petit tuto par ici, j'ai l'impression qu'il y a longtemps que je ne vous en ai pas proposé !
J'en ai eu assez de mon porte-bijoux tout vilain qui prenait la poussière et qui ne me donnait plus envie de porter mes boucles d'oreilles. Alors j'ai décidé d'en réaliser un moi-même. Un petit tour à L'Incroyable et me voilà revenue avec les fournitures qu'il me fallait. 


Pour réaliser ce porte-bijoux, il vous faudra donc deux petites assiettes, un bol, un grand bougeoir et de la colle forte multi-supports. Mon bol et mes assiettes viennent de L'Incroyable, mais vous pouvez aussi opter pour de la vaisselle chinée ou des vieilles choses trouvées chez votre grand-mère... Le tout, hors colle puisque je l'avais déjà, m'a coûté une petite dizaine d'euros. 


Pour commencer, collez le bougeoirs à l'assiette. N'hésitez pas à mettre beaucoup de colle, il faut que ça tienne. Celle-ci a l'avantage de devenir translucide au séchage donc même s'il y en a beaucoup ça ne pose pas vraiment de souci esthétique.


Posez ensuite quelque-chose de lourd dessus afin que la colle prenne. Cette colle met dix minutes à prendre, et une demi-heure à sécher pour ne plus bouger. Prenez donc votre mal en patience...


Procédez ensuite de même avec la seconde assiette posée sur le haut du bougeoir, puis le bol posé dans l'assiette. Laissez bien sécher pour éviter que ça se décolle quand vous le déplacez ou quand vous y installez vos bijoux.


Et ensuite, vous pouvez le ranger où vous le souhaitez et y disposer vos bijoux ! Pour moi, c'est sur la commode de ma chambre, en compagnie de mes petites peluches. 


Le boucles d'oreilles "classiques" dans le bol et les boucles d'oreilles pendantes accrochée sur le bol et sur l'assiette. Elles prennent un nouveau visage et j'aime bien le rendu du tout dans ma chambre.  
La seconde assiette me permet d'y glisser mes bracelets. Et mes colliers me direz-vous ? Bientôt ils auront un nouvel espace rien qu'à eux, l'occasion de vous proposer un prochain tuto...


Alors mes libellules, vous aimez ? Et vos bijoux, vous les entreposez comment ?

21 mars 2016

Carte Postale #20 : Venise 3/3


Bonjour mes petites libellules, 

Je vous retrouve pour vous parler de notre dernier jour à Venise. Si nous avions eu beau temps pour le début de notre séjour, le dernier jour la pluie et le froid se sont invités... Nous avons quand même repris le bateau pour aller sur l'île de Murano, voir enfin le travail d'un souffleur de verre. Malheureusement, les photos n'étaient pas permises. J'ai quand même tenté de faire quelques photos sur l'île, mais le temps ne rend pas justice à Murano... 




Nous devions nous rendre chez un souffleur de verre qui reçoit gratuitement les particuliers, malheureusement c'était fermé ce jour-là. Nous avons donc poussé la porte d'un petit magasin, où nous avons pu découvrir le souffleur de verre 'Il Maestro', qui était occupé à créer des chevaux de verre. Si je dois bien reconnaître que je ne suis pas une grande fan du rendu, c'est tout de même très impressionnant de le voir façonner un cheval en trois minutes...

© Images (de gauche à droite et de haut en bas) : Intellego.fr / Visoterra.com / Carnets-voyages.org / Gowithoh.fr
Pour ma part, j'ai choisi de rentrer avec des bijoux, histoire de garder un petit souvenir de Venise... en plus de mon livre de Casanova. 

Après ce petit tour sur l'île de Murano, nous avons récupéré nos valises à l'hôtel (merci la bagagerie gratuite !) et avons mis le cap sur la Gare Santa Lucia, pour attraper notre train qui partait pour Florence, deuxième partie de ce séjour italien. 

Cette visite en images de Venise vous a-t-elle plu mes libellules ?

17 mars 2016

Carte Postale #19 : Venise 2/3


Bonsoir mes jolies libellules, 

Je vous retrouve ce soir pour vous parler de mon deuxième jour dans la jolie ville de Venise. Ce jour-là, j'avais prévu au programme la Place Saint-Marc, le Campanile, le Palais des Doges, le Pont des Soupirs et puis une balade dans les petites ruelles, pour découvrir encore et toujours les secrets de la ville. 


Levés de bonne heure, pour éviter la foule, nous nous sommes dirigés vers la célèbre Place Saint-Marc. Si les petites rues de Venise sont super jolies, j'avoue que la Place est vraiment très impressionnante ! Nous avons eu la chance de n'avoir pas trop de monde dessus et de pouvoir en profiter au maximum. J'ai même eu droit au pigeon sur l'épaule, ce qui ne m'a pas particulièrement plu. La Basilique Saint-Marc est vraiment très majestueuse et nous avons su voir sa beauté, malgré les travaux de rénovations qui en cachaient un partie. 


Et puis, nous sommes entrés dans le Palais des Doges, visite "obligatoire" à Venise. Je pense qu'y aller le matin est plutôt un bon plan puisque nous n'avons pas attendu et nous avons pu profiter pleinement de la visite sans groupes partout et sans trop de monde. 
Le Palais des Doges était à la fois le lieu de résidence des Doges, le Palais de Justice et le Palais Communal. Tous les pouvoirs (législatif, exécutif et judiciaire) étaient réunis en un seul et même endroit. La visite est plutôt intéressante même si je trouve dommage qu'on n'ait pas reçu de guide papier pour s'approprier vraiment les lieux, même si les panneaux dans les salles permettent quand même de comprendre le fonctionnement du Palais, à savoir que plus on avance, plus les salles se veulent impressionnantes, justement pour en mettre plein la vue. 


Jusqu'aux prisons. Auxquelles on accède par le célèbre Pont des Soupirs. Les prisons sont vraiment intéressantes à visiter, on comprend rapidement les conditions de détention plutôt difficile des prisonniers, à la fois parce que bien souvent ils ne voyaient plus la lumière du jour, ou subissaient les assauts de la météo (les toits sont en plomb -d'où leur nom "Les Plombs"- et la température à l'intérieur peut atteindre plus de 50°C en été et inversement en hiver...) ou avaient les pieds dans l'eau, dans la partie des prisons qu'on appelle "Les Puits", sombres cachots humides où lors des montées des eaux, les prisonniers n'avaient d'autre choix de que rester sur ce qu'ils avaient de plus haut pour éviter de rester dans l'eau jusqu'aux genoux. 
D'ailleurs, pour en découvrir plus sur ces prisons, et pour prolonger le voyage, je me suis acheté le livre "Histoire de ma fuite des prisons de Venise qu'on appelle les plombs" de Giacomo Casanova. Je vous reparlerai de ma lecture par ici !


Après cette visite, nous avons décidé de grimper tout en haut du Campanile pour profiter de la vue sur la ville. Je vous le dis tout de suite, c'est cher payé pour une montée en ascenseur. Et en même temps, profiter de la vue imprenable était quand même un vrai plaisir, surtout avec le beau soleil auquel nous avons eu droit. 



Après un petit repas, nous avons déambulé dans Venise, profitant des différents lieux : des parcs, des ruelles toutes plus jolies les unes que les autres. Nous avons profité d'une exposition fort jolie d'anciens instruments de musique dans le Musée de la musique, nous avons cherché (et trouvé !) le Palais Contarini del Bovolo, avec son bel escalier en colimaçon, nous avons fait un détour par La Fenice et nous avons mangé une glace, sur une petite place, entourés de pigeons et de mouettes, observant les gondoliers. 



Pour ce qui est des visites :
  • Palais des Doges : 19€ l'entrée, par personne. Il est possible de réserver en avance, en ligne, mais je n'ai pas testé le service, n'y voyant pas d'intérêt en voyageant hors saison. Il existe aussi une visite "Itinéraires Secrets", en groupes, sur inscription, mais là non plus je n'ai pas testé, ne souhaitant pas m'imposer d'horaires.
  • Campanile : 8€ l'entrée, par personne. Montée en ascenseur.
Pour ce qui est des horaires :
  • Palais des Doges : du 1er avril au 31 octobre, tous les jours 8h30/19h00 ; du 1er novembre au 31 mars, tous les jours 8h30 - 17h30. Fermé le 25 décembre et le 1er janvier.
  • Campanile : d'avril à juin et de septembre à octobre, tous les jours 9h30-19h00 ; juillet/août, tous les jours de 9h00 à 21h00 et de novembre à mars, tous les jours de 9h30 à 15h45. 
Manger à Venise :
Pour ce second jour, nous avons décidé de nous éloigner de la Place Saint-Marc où nous avions passé la matinée, pour ne pas payer notre repas un bras et ne plus profiter du reste du séjour. Ainsi donc nous avons opté pour un petit restaurant qui nous a semblé sympathique le "Fantàsia". Bon, pas un super bon choix parce qu'au final la pizza, un peu trop grasse, m'est restée sur l'estomac, et le service n'a pas été des plus agréable. Retrouvez mon avis complet sur Yelp.  

Dans l'après-midi, nous avons fait une pause glace. Obligatoire en Italie, bien évidemment. C'est une petite "gelateria" qui a attiré notre oeil et ce fut un vrai bonheur, non seulement parce que la jeune femme qui s'en occupait était un amour, super accueillante et très sympathique, mais aussi (et surtout) parce que les glaces avaient des saveurs et des textures incomparables à celles que l'on connait. Mais où, me direz-vous ? Eh bien la "Gelato di Natura", sur la petite place derrière la Chiesa di Santi Apostoli (pas loin de notre hôtel en plus !). 

Et en soirée, nous avons choisi de manger dans un restaurant qui nous avait semblé sympathique, le "Malibran". Bon, encore une fois ce ne fut pas vraiment un vrai régal. C'était bon, mais un peu chiche en termes de quantités (pourtant j'étais malade...) et le lieu n'avait aucun charme. Donc pas vraiment idéal. Mais ça dépanne... Retrouvez mon avis complet sur Yelp


13 mars 2016

Carte Postale #18 : Venise 1/3



Bonjour mes libellules voyageuses, 

Le moment est venu de vous parler de mon voyage Italien ! Je vous prépare un petit quelque chose pour quand j'aurai réussi à le terminer (oui, je sais, c'est très clair...). Nous avons donc commencé par Venise avant d'aller à Florence. Départ de Paris-Charles-de-Gaulle en fin de matinée et arrivée à Venise un peu après midi, l'occasion de profiter de l'après-midi.
En arrivant sur l'île, tout se fait a pied bien sûr, alors on est de suite plongé dans l'ambiance : les canaux, les ponts, les gondoles, les ruelles étroites... L'ambiance est vite plantée et je comprends vraiment pourquoi on peut aimer cette jolie ville. Je nous avais prévu un petit passage sur l'île de Murano, pour aller voir l'art du soufflage de verre. Sauf que nous sommes arrivés trop tard sur l'île. Alors une petite ballade et puis s'en va... pour mieux revenir un autre jour !

Je vous laisse tout de suite avec quelques images prises lors de ces premiers pas dans la jolie Venise. 











Une première plongée dans Venise, un peu au hasard de nos pérégrinations... Murano, les ruelles, la Scuola Grande di San Marco... Quelle meilleure façon de s'imprégner d'une ville qu'en la parcourant à pieds ?

Dormir&Manger à Venise.
Pour notre séjour, j'ai cherché pendant un long moment les hôtels dans le centre. Je ne voulais pas passer mon temps dans les bus ou les bateaux, le centre s'imposait donc. Mais évidemment, nous n'avons pas un budget illimité et l'île de Venise peut s'avérer très chère. Mais en cherchant bien, j'ai déniché un petit hôtel, l'Hôtel Mignon, au cœur de Venise, à 10 minutes du Pont du Rialto.
Nous y avons été super bien accueillis, le personnel était adorable, la chambre très douillette bien qu'un peu trop chaude pour moi, et le petit-déjeuner fourni et plutôt bon. Bref, une bonne pioche ! Mon avis détaillé sur Yelp.

Notre premier repas fut pris à l'aéroport, pour gagner du temps sur Venise. Nous avons opté pour Briccocafé, sorte de Flunch Italien, pas très bon et cher pour ce que nous y avons mangé. Bref, pas une très bonne expérience. Mon avis détaillé sur Yelp.

Mais le soir, nous avons mangé dans un "Ristorante" : La Colonna. Ayant regardé les avis sur Yelp avant de partir de l'hôtel, nous avons pensé que ce serait une jolie découverte. Et nous n'avons pas été déçus. L'accueil y était super agréable, le cadre très chaleureux et surtout, surtout, nous y avons mangé comme jamais. Je peux vous dire que mes pâtes au pesto ont fait frétiller mes papilles, c'était un véritable délice. Quant à mon entrée, une assiette de prosciuto, elle était délicieuse et de très grande proportion. En dessert j'ai choisi une panacotta au chocolat, très bonne mais pas si exceptionnelle que le laissait présager le plat. En tous cas, c'est une belle découverte et s vous séjournez à Venise, vous pouvez y aller les yeux fermés. Mon avis détaillé sur Yelp.


8 mars 2016

Lovely Things #25

Bonjour mes jolies libellules, 

De retour d'Italie avec des rêves plein les yeux, je vous propose tardivement mes Lovely Things du mois de février. Je vous reparle bientôt du voyage, avec un petit bonus en téléchargement si j'en ai le temps... j'y mets tout mon cœur en tous cas ! Et en plus, je vous prépare deux petits D.I.Y. pour dans pas longtemps, bref, vous allez avoir de quoi lire : j'espère que ça vous plaira ! 

Mais tout de suite, place aux Lovely Things de février ! Et comme d'habitude... j'ai eu quelques gourmandises à me mettre sous la dent, même si c'est moins que les mois précédents.


Des tortillas, des oignons rouge, de la feta, de la mozzarella râpée, des olives et des tomates séchées... on passe à la poêle, on laisse fondre le fromage, on ferme et on déguste ! Au top !!


Une recette un peu asiatique : des poivrons, des poivrons et des poivrons, avec quelques oignons et du poulet, cuit dans de l'huile de sésame, avec un peu de sauce sriracha et des graines de sésame saupoudrées sur le dessus.


Et puis j'ai goûté à la patate douce. Ici, c'est une patate douce cuite au four pendant 45 minutes, puis après avoir attendu qu'elle refroidisse, je l'ai coupée en deux, puis j'ai vidé la patate douce en prenant garde de ne pas abîmer les peaux, réduit tout ça en purée avec un œuf et un peu de lait. J'ai rajouté de la feta émiettée et des brisures de noix de pécan. Ensuite, on remet tout dans les peaux, on saupoudre d'un peu de feta émiettée et de brisures de noix de pécan et on remet au four pour une vingtaine de minutes. C'est un recette trouvée sur Internet hein, ce n'est pas de moi ! Mais vous pouvez y aller les yeux fermés, c'est drôlement bon. 


Et puis il y a les joies du goûter, une petite madeleine avec un bon chocolat chaud, c'est toujours un vrai régal !


Et il y a aussi eu un goûter-bricolage ! Car ce mois-ci, j'ai fait tout plein de micro-réparations dans mon appartement et je suis bien fière de moi. Et d'ailleurs, j'ai aussi eu des envies de changement dans mon petit chez-moi, mais sans trop débourser quand même. Alors me voilà lancée dans du déplacement de meubles et du rangement intensif : d'abord le salon avec une partie de mes bibliothèques, puis l'entrée où j'ai créé une station courrier pas tout à fait finie et dont je vous parlerai plus tard (c'est pour ça que je n'ai pas mis de photo d'ailleurs), j'ai rangé mon coin buanderie avec un nouveau meuble (mon seul achat !) pour y glisser tous mes produits, et enfin, j'ai rangé et reclassé tout mon matériel de couture et loisirs créatifs. On y voit plus clair... et ça inspire !




D'ailleurs, j'ai été inspirée pour créer mon pull "J'peux pas j'ai poney" que vous avez déjà vu sur le blog. 


J'ai aussi eu l'occasion grâce à mon Lui qui me l'a offert, de faire un stage de conduite sur route ultra glissante, mouillée et avec des pneus lisses pour apprendre les gestes qui peuvent sauver en cas de perte d'adhésion, puis une simulation d'éclatement de pneu et enfin avec ma voiture de faire des freinages d'urgence. Impressionnant mais je crois que ma conduite s'en trouve changée à tout jamais.


Et puis, le mois de février a été l'occasion de préparer le voyage en Italie, sublime voyage je vous le dis. Et je retournerai très certainement à Florence tant il y a à voir...



Et enfin, au petit matin, au détour d'un pont, le soleil s'est levé sur ma ville et j'ai pris le temps de savourer ce joli paysage... Les petits bonheurs sont les meilleurs. 

Et vous mes jolies libellules ? Quoi de joli en ce mois de février ?