DIY Mariage : les fleurs

20 mai 2018

https://laplanquealibellules.blogspot.com/2018/05/diy-mariage-les-fleurs.html

Pendant que les travaux de la maison prennent doucement forme, je prends le temps de vous faire un petit billet qu'il y a déjà un moment que je voulais rédiger.
On retourne quelques mois en arrière (un an en fait), quand mon occupation principale était la décoration du mariage et notamment les fleurs en papier qui ont été le clou de la décoration (tellement qu'il ne m'en est pas resté une seule à la fin du rangement -et tant mieux, c'était le but-). 

J'en ai fait de toutes formes, avec des tutos glanés sur Internet. Pour les fleurs de mes deux bouquets qui décoraient le bureau de la Mairie, j'ai fait des roses. J'avais imprimé des extraits de "Pride and Prejudice" sur des feuilles A4 et acheté des feuilles "Vintage" chez Action, puis je me suis attelée à la tâche ! Et une fois n'est pas coutume, j'ai même fait une petite vidéo pour vous montrer tout ça... 


(La musique trop belle, c'est "I followed fires" de Matthew and the Atlas)

Et si la vidéo n'est pas votre fort, voici le tuto en images et en explications ! 
Parlons déjà matériel : 
  • Du papier à motifs ou uni (Ici ce sont des feuilles classiques 90gr, mais on peut prendre un peu plus épais, du moment que vous pouvez plier sans faire de déchirures.)
  • De la colle
  • Des ciseaux
  • Une règle
  • Un crayon à papier
  • Des pics à brochettes (autant que le nombre de fleurs que vous souhaitez réaliser.


Pour chaque fleur, ils vous faudra trois carrés de papier. Les miens faisaient 7x7cm, plus petit c'est possible mais plus difficile. J'avais essayé 10x10cm mais je trouvais les fleurs trop grosses. Au final c'est vraiment selon vos goûts, l'important étant d'avoir un carré. 
Première étape : plier les carrés en diagonale trois fois, jusqu'à atteindre un petit triangle comme sur la photo ci-dessous :


Deuxième étape : on va arrondir le angles, pour faire comme une part de pizza. Gardez bien le côté des plis sur la gauche pour faire les arrondis, ça évite les déconvenues de pétales qui se retrouvent tous seuls (oui, ça m'est arrivé !). Au final, vous arrivez à avoir trois "fleurs" comme sur la photo plus bas.



Troisième étape : créer les différentes "couches" de pétales. Sur la première grande fleur, on vient découper une "part", sur la seconde, une "part" de deux pétales" et sur la troisième, une "part" de trois pétales. La photo parle mieux que je n'arrive à exprimer ce qu'il faut faire...


Quatrième étape : rouler ! Vous prenez le plus petit pétale, vous l'encollez sur un bord, puis vous roulez comme sur la photo juste en dessous. Pour la colle, tout dépend de votre papier, moi j'ai utilisé de la colle blanche en stick (la UHU classique qu'on prend à l'école) et j'ai patienté jusqu'à ce que ce soit bien collé. Vous pouvez aussi prendre une colle vinylique si votre papier est épais.
On continue de rouler avec les deux petits pétales. Pour les "gros" pétales, c'est plus simple, on va tout simplement coller une part sur l'autre, comme sur la photo plus bas.





Tadam ! On se retrouve avec 6 morceaux de fleurs comme ceci :
  

Cinquième étape : on rentre dans le vif du sujet. Prenez un pic à brochette, puis enfilez dessus le plus petit des morceaux de fleurs, jusqu'en haut du pic (pas trop haut, il faut quand même que la fleur reste dessus, mais qu'on ne voit pas le morceau de bois du pic). Sécurisez avec un point de colle liquide, puis enchaînez avec les deux autres "petits" morceaux de fleurs.


Sixième étape : enrouler les bords des grosses fleurs. Pendant que le début de votre fleur sèche tranquillement, à l'aide d'un pic à brochette, vous allez "arrondir" les fleurs. Là, c'est tout simple, on vient enrouler très serré les bords qui dépassent autour du pic et on déroule, ça va rester en place et donner du relief aux fleurs. On fait ça sur tous les "pétales" des trois grands morceaux de fleurs (vous m'avez suivie ?).
Ensuite, on reprend notre fleur, avec les trois derniers morceaux, de la même manière qu'à l'étape 5.



Et voilàààà ! La fleur est terminée... Plus qu'à faire toutes les autres pour finir votre bouquet ! Pour mes bouquets de la Mairie, j'ai planté mes pics à brochette (que j'avais découpés à l'aide d'une pince coupante) dans une demi-sphère en polystyrène et j'ai ajouté des feuilles découpées dans deux tons de papier Canson vert, collées à l'aide de colle liquide. 
Quant aux coquelicots, c'est tout simple à réaliser : trois ronds de la même taille découpés dans du papier de soie rouge, on les pique dans du fil de fer vert, on ajoute des boutons pour faire le cœur de la fleur et on chiffonne les fleurs dans sa main avant de les ré-ouvrir pour leur donner une jolie forme. Et le tour est joué !



Et voilà pour mes petites fleurs ! Vous aimez ? Vous allez tenter ?




Vélo-trip aux Pays-Bas

14 mai 2018

https://laplanquealibellules.blogspot.com/2018/05/velo-trip-aux-pays-bas.html

Comme je vous le disais récemment, j'ai profité de six jours en vélo aux Pays-Bas grâce au travail de mon Lui. Comme nous avons vraiment beaucoup aimé ce séjour, je me suis dit que ça pourrait vous donner des idées pour un long week-end...

Nous sommes partis le dimanche 29 avril en fin de matinée et avons garé la voiture à Haarlem, à notre première auberge de jeunesse. Bon, l'arrivée s'est faite sous la pluie, mais ça ne nous a pas empêchés de partir découvrir le coin en vélo... et de revenir trempés ! Ce jour-là, nous avons roulé une vingtaine de kilomètres "hors-circuit", découvrant Haarlem et ses alentours. Et malgré la pluie, c'était une bien belle promenade.

Notre "vrai" circuit partait d'Haarlem pour rejoindre Noordwijk puis Amsterdam avant de rentrer sur Haarlem.



Première étape : Haarlem > Noordwijk (35km)
Ce matin, la pluie est toujours au rendez-vous mais on n'a pas le choix, il faut partir. Les bagages seront acheminés en voiture et nous, on prend le pique-nique et le minimum dans les sacoches de vélo. Heureusement qu'on avait pensé à emporter nos pantalons de pluie et nos imperméables, parce que sinon je pense qu'on aurait été bien malades. La pluie n'empêche pas les cerfs et les biches de gambader devant nous et ça nous fait un peu oublier le fait qu'on est trempés jusqu'aux os. On pédale à une vitesse folle (comprenez-nous, la pluie c'est pas très agréable) et on fini par atteindre notre destination. On est trop en avance puisque nos chambres ne sont pas prêtes, mais on se réchauffe avec des chocolats chauds avant de pouvoir enfin mettre nos habits à sécher sur les radiateurs ! 
Pour le coup, cette auberge de jeunesse avait un hall commun très agréable et quasiment tout le groupe s'est retrouvé sur les canapés pour papoter et/ou bouquiner au chaud.

Deuxième étape : Noordwijk > Amsterdam (52km) (ou 23km + train)
Cette seconde étape pouvait être faite de deux manières : soit on fait tout en vélo, soit on s'arrête à la gare de Nieuw-Vennep pour prendre un train et arriver à la gare centrale d'Amsterdam. Finalement, il y a eux deux "teams" : la team-tulipes et la team-warriors. Avec mon Lui nous avons fait partie de la "team-tulipes", qui doit son nom à la visite du Parc de Keukenhof, un parc avec des milliers de tulipes toutes plus incroyables les unes que les autres. La visite est très sympa, le parc est immense, mais il faut bien avouer qu'il y a énormément de monde et que bon, quand même, c'est cher (18€ l'entrée adulte + 6€le parking si vous y allez en voiture). 
Une fois notre pique-nique englouti sous les premiers rayons de soleil, nous avons fini par reprendre le vélo pour pendre le train jusqu'à la gare d'Amsterdam pour un trajet de trente minutes et ensuite les trois derniers kilomètres direction notre nouvelle auberge de jeunesse (absolument gigantesque !).

Troisième étape : Amsterdam
Pour cette journée "libre" à Amsterdam, nous avons fait le choix de ne pas utiliser nos vélos, il faut avouer que notre arrivée sur Amsterdam a été un peu mouvementée et finalement, circuler à vélo dans Amsterdam n'est pas si facile que ça, en tous cas pour moi. Du coup, nous avons profité de la ville à pied ou en tram, selon les moments de la journée.
Ayant déjà visité pas mal de lieux de la capitale Hollandaise, nous avions jeté notre dévolu sur deux expositions temporaires au Moco Museum : Banksy et Lichtenstein. C'était très chouette à voir ! De là, nous avons navigué à pied dans les rues d'Amsterdam, puis tenté de faire un peu de shopping, mais il y avait énormément de gens dans les rues, alors au final, nous avons fait une belle pause dans la cours de l'Amsterdam Museum où nous avons dégusté un bon petit thé glacé maison à l'ombre avant de rentrer à notre auberge de jeunesse.



Quatrième étape : Amsterdam >  Haarlem (27km)
En fin de matinée, nous avons fait un petit tour dans le quartier du Jordan (moins fréquenté le matin), avant de mettre le cap vers Haarlem pour notre dernière étape. C'était une super belle étape dans un immense parc, où nous avons même mangé notre pique-nique avec des perruches pour nous tenir compagnie. Une fois le trajet total terminé et nos bagages récupérés, nous avons profité une dernière fois de nos vélos en allant au parc, puis en profitant d'une jolie pause lecture au bord d'un étang. Une fin de séjour idéale !



C'était un super séjour, que je recommencerai avec plaisir, mais cette fois-ci dans le Nord du pays. Il faut avouer que question vélos, les Néerlandais ont deux ou trois longueurs d'avance... On se sent en sécurité sur les pistes cyclables, c'est un vrai bonheur.
Côté pédalage, j'avais un peu peur vu que je suis très peu sportive, mais finalement ça a été. Quelques courbatures aux cuisses et mal aux fesses, mais rien d'exceptionnel ! Tout pour que je reparte au final...

Quelques informations pratiques : 
Nos vélos étaient loués auprès de Dutch Bike Tours, qui ont d'ailleurs aussi créé notre circuit. Pour nos nuits, c'était les auberges de jeunesse StayOkay, qui sont très biens. Malheureusement, pour deux soirs de suite nous avons eu droit à des ados en voyage qui hurlaient dans les couloirs jusqu'à pas d'heure.

Vous connaissez les Pays-Bas ? Vous avez déjà fait un séjour en vélo dans ce pays ?




Mon carnet de lectures

10 mai 2018

https://laplanquealibellules.blogspot.com/2018/05/mon-carnet-de-lectures.html

Depuis quelques mois maintenant, je tiens un carnet de lectures. Je l'ai commencé en 2017, alors que je m'interrogeais sur ma volonté de reprendre mon blog de lectures pour garder un avis sur ce que je lisais. Mais tenir un second blog me prenait beaucoup de temps et je n'ai finalement pas souhaité le ré-ouvrir. Je me suis alors laissée tenter par l'idée d'un carnet de mes lectures. 


Pourquoi je m'y suis mise ?
Déjà pour tenir une liste de mes lectures, qui me permet de conseiller quelque chose à quelqu'un, ou de me remémorer ce que j'ai lu en remontant le fil de mes lectures. Et puis c'est un moyen pour moi de m'essayer au célèbre bullet journal, que je n'arrive absolument pas à tenir dans la vie quotidienne. Et enfin, c'était aussi l'occasion d'utiliser l'un de mes trop nombreux jolis carnets que je collectionne depuis longtemps. 


Comment je m'y prend et qu'est-ce que j'y met ?
J'utilise un joli carnet trouvé chez Hema, avec des lignes simples et j'écris avec des feutres de couleur. Pour ce que je met dedans, c'est en fait assez simple : le titre, l'auteur, l'édition, la date d'emprunt/achat, un "post-it" avec ma note et un "ruban" avec le numéro pour comptabiliser mes lectures de l'année. 
 Ensuite, j'écris sur mon ressenti de lecture, ce que j'ai aimé ou non, sur les personnages, sur le scénario, bref, sur tout ce qui me passe par l'esprit en fait. Et je termine ensuite par une courte citation qui a marqué ma lecture. 
Parfois je n'ai pas forcément le temps de tout écrire aussi vite que ce que je le voudrai. Donc il m'arrive de ne m'occuper que du titre dans un premier temps, puis je reviens dessus lorsque j'ai un peu de temps devant moi. 



Quelque chose que j'aime faire, c'est m'occuper d'enjoliver le titre. Je suis un piètre dessinatrice, mais j'essaye à chaque lecture de mettre des détails qui me rappellent le thème de la lecture. Ça peut être le look de la couverture ou tout simplement des objets ou des ambiances qui viennent du livre. 

Voilà ce que donne mon carnet de lectures. Et vous, vous en tenez un ? Comment vous faites ? 




Comme un dimanche #11

6 mai 2018

https://laplanquealibellules.blogspot.com/2018/05/comme-un-dimanche-11.html
Je crois que le dernier billet de ce genre remonte au mois de janvier... Il était donc temps de s'y remettre ! Il me semble que vous aimez les lire, et moi j'aime les rédiger !

Dimanche bilan : Une semaine sans boulot qui fait du bien. J'étais en congés cette semaine, profitant de six jours aux Pays-Bas pour un circuit en vélo reliant Haarlem à Amsterdam, en passant par Noordwijk. Je vous en parlerai dans un billet spécifique bientôt. 
Du coup, je suis contente de moi en termes "sportifs" puisque j'ai quand même réussi à pédaler environ 120km ! Bon, j'ai quand même eu quelques courbatures aux cuisses et aux fesses, mais j'y suis arrivée. Il n'y a que mon pauvre pouce avec son entorse qui n'a pas tellement apprécié... 
 

Dimanche culture : Cette semaine nous avons continué de regarder la seconde saison de "La casa de papel", mais très franchement, je trouve pas mal de longueurs à l'histoire et j'ai un peu perdu le sel des débuts... Les deux derniers épisodes seront visionnés ce soir, j'espère que le final sera à la hauteur. J'ai aussi repris "New Girl", pour l'ultime saison, je poursuis aussi "Riverdale" (rien que pour Cheryl, je dois dire) et je continue de découvrir "Killing Eve", que j'aime beaucoup ! Et dans les tuyaux, je pense reprendre rapidement la saison 2 de "The Fall", que j'ai trouvé très chouette.
Côté lectures, j'ai terminé "Panique au manoir", un tome de la série d'Agatha Raisin sympathique mais pas exceptionnel, je pense que j'en ai lu trop récemment et du coup je me suis un peu lassée. J'ai commencé "Laisse moi en paix", je verrai bien ce que ça donne. Et parallèlement, je lis une BD de Franck Thilliez "La brigade des cauchemars". 

Dimanche maison : Sans nouvelle de notre premier entrepreneur qui s'était occupé de l'isolation phonique du salon, j'en ai contacté un autre, qui m'a donné des conseils pour terminer les finitions avant de continuer la recherche de solutions pour réduire le bruit. 
Et nous, on va commencer l'isolation phonique de notre chambre et de mon bureau la semaine prochaine. Du coup, je vais bientôt pouvoir arracher la tapisserie rose horrible de mon bureau !! Victoire !
Si j'ai déjà une idée précise des couleurs pour mon bureau, je pense que ça attendra que l'on recharge le porte-monnaie car mine de rien, l'isolation phonique, ce n'est pas donné. Mais je suis convaincue que c'est un vrai plus pour la maison (et pour une éventuelle vente plus tard). 
Dimanche humeur : Les vacances m'ont fait du bien, je me sens prête à partir pour de nouvelles aventures. Mais c'est toujours difficile pour moi de rester zen face au bruit, je travaille dessus, mais c'est compliqué. Mais je suis contente, on a eu une jolie arrivée dans la famille alors ça met du soleil dans la vie ! 


Dimanche blog : Bon, cette semaine (et celles d'avant), j'ai assez peu publié : la faute au trop-plein de boulot d'abord, puis aux vacances ensuite. Le dernier billet vous révélait nos tenues de mariage, j'espère que vous les avez appréciées autant que nous... 
Je tente tant bien que mal de reprendre la main sur mon blog, je cherche d'ailleurs à le transférer sur Wordpress, vous serez bien entendu très vite au courant de la réussite du transfert... Et niveau articles, j'ai quelques idées en poche qui, j'espère, vous plairont. 
Et voilà pour ma jolie semaine ! Et vous, vous avez passé une belle semaine ? Dites-moi tout !


Indiscrétions mariage #3

18 avril 2018

https://laplanquealibellules.blogspot.com/2018/04/indiscretions-mariage-3.html

Après le retour à la réalité du voyage de noces en Islande, je vous propose de remonter le temps jusqu'au 14 octobre dernier, pour découvrir... ma robe de mariée et le costume de mon Lui ! 
Je pense que vous l'avez compris avec notre décoration et nos musiques, nous avions envie de quelque chose de plutôt original et qui nous corresponde vraiment. Vous ne serez donc sans doute pas surpris par nos choix... 



Pour mon Lui, le choix a été assez simple étant donné qu'il n'aime pas les fioritures. Il souhaitait quelque chose de simple et élégant, qu'il puisse remettre et dans lequel il serait vraiment à l'aise. D'ailleurs, pour être à l'aise, la cravate était interdite (et c'était écrit sur le faire-part !). La petite touche d'originalité résidait en fait dans les boutons de manchette (en Lego) et dans le petit Joker accroché à sa veste. Et bien sûr dans les chaussures que vous verrez plus bas dans ce billet. 


Mon meilleur ami et témoin, l'Ingrat, attache ma robe !
Pour ma part, j'avais opté pour une robe courte. Au départ, je dois avouer que j'hésitais avec une robe longue mais très fluide, puis finalement, je me suis dit que ça me ressemblerait beaucoup plus d'être en robe courte. Je suis tombée amoureuse d'une robe sur un site internet anglais de vente de robes de mariées, mais il n'y avait pas ma taille... Du coup, ma robe a été faite sur-mesure pour moi et j'en ai profité pour rajouter des manches, car je trouvais que ça m'irait mieux. Trois choses que je souhaitais : de la jolie dentelle (j'aurais aimé de la dentelle de Calais-Caudry, mais ce n'est pas le même tarif), du tulle et des boutons dans le dos. Bref, j'étais, et je suis toujours, ravie du résultat et je crois que mon choix a fait l'unanimité !


Côté coiffure, c'est ma témoin Mlle C. qui m'a coiffée, avec un bijou réalisé par les doigts d'orfèvre de mon petit frère, pièce nique créée sur-mesure pour moi et que je porte encore aujourd'hui avec une immense fierté ! Si ça vous plaît, voilà sa boutique Etsy, et n'hésitez pas à le suivre sur sa page Facebook, il a énormément de talent (et je ne dis pas ça parce que c'est mon petit frère !).
Pour ce qui est  du maquillage, étant donné que je ne me maquille que rarement dans la vie de tous les jours, je souhaitais quelque chose de simple et discret, qui fasse que je me reconnaisse sur les photos. C'est ma cousine esthéticienne qui a réalisé mon maquillage et c'était parfait (en plus il a résisté à toutes mes larmes, sans aucune retouche !).



Pour mon bouquet, je ne souhaitais pas de fleurs coupées car je souhaitais pouvoir le conserver. Et puis je voulais quelque chose d'absolument unique et qui me ressemble vraiment. Ma demi-soeur souhaitait vraiment participer d'une manière ou d'une autre à la préparation du mariage alors je lui ai proposé de me le faire, en lui donnant des tutos de fleurs que j'aimais, des couleurs et puis des images à utiliser. Sur le bouquet, on retrouve des fleurs réalisées avec des planches de Batman, de WonderWoman et de Harley Quinn (ma préférée !) et des extraits de "Pride and Prejudice". Je l'ai trouvé très beau et il a eu énormément de succès auprès de nos invités.


Et pour finir, LE détail qui a arraché un sourire à tout le monde : nos Converse. Chacun sa couleur, mais tous les deux customisés ! La date sur le pied gauche, nos initiales sur le pied droit. Je dois avouer que j'étais très contente car tout le monde était très surpris, de manière super positive. Nous n'avons eu que des compliments!
Et je ne résiste pas à vous glisser une jolie photo de notre voiture de mariés (la seule où l'on est de dos, comme vous savez que je suis timide sur ce blog !)... Un choix auquel je tenais tout particulièrement, parce que c'est ma voiture préférée et qu'en plus de ça, ma mère en avait une lorsqu'elle était jeune, alors c'était un peu comme l'avoir avec moi ce jour-là. 
 
J'espère que ça vous aura plu... Dites-moi tout !

P.S. : Les photos de nos vêtements ont été prises le matin du mariage, dans le jardin de mes beaux-parents. Et oui, ce mariage a été une affaire de famille, tout le monde ou presque a été mis à contribution, y compris ma belle-soeur (la chérie de mon frère) qui a réalisé notre faire-part, que tout le monde nous a envié. Si le bouquet m'a été offert en cadeau de mariage, j'ai tenu a payer mon bijou et notre faire-part, car tout travail mérite salaire ! 



Road-Trip en Islande #1

8 avril 2018

https://laplanquealibellules.blogspot.com/2018/03/road-trip-en-islande-1.html

Les photos sont toutes triées, j'ai bien rêvé en le re-re-re-re-re-re-regardant toutes... et aujourd'hui, me voilà fin prêt à vous raconter ce road-trip de noces, le plus beau voyage qu'il m'ait été donné de faire du haut de mes 30 ans. 
Comme on a fait un tour complet de l'Islande, j'ai découpé notre voyage en plusieurs parties, il y aura donc sept articles... en espérant ne pas vous saouler ! Et pour bien suivre, j'ai mis les points principaux sur la carte ci-dessous : avec le petit bouton fléché en haut à gauche vous ouvrez un petit volet qui permet de sélectionner la partie du road-trip dont je vous parlerai sur le billet. Aujourd'hui, "Road-Trip #1".

Prenez des cookies et un chocolat chaud... les billets risquent d'être longs... On y va ?



6 avril

Après un voyage en train vers Roissy, une (trop) longue attente dans l'aéroport et trois heures de vol, ça y est, on y est... Le nez collé au hublot, je guette et enfin j'aperçois un bout de terre blanchi, puis au loin de belles montagnes. On atterri, on récupère les valises et on récupère la voiture de location avant de filer droit vers Reykjavík pour notre première nuit Islandaise.
Après avoir déposé nos affaires, on décide de choisir un restaurant pour notre première soirée Islandaise... et ce n'est pas chose aisée ! Car la vie là-bas est particulièrement chère. Mais on trouve notre bonheur et on se rempli l'estomac avant de goûter au repos du guerrier pour être en forme le lendemain, premier "vrai" jour de découverte.

7 mars

Notre première visite, c'est le parc de Þingvellir, parc qui a vu la naissance de l'état d'Islande et du Parlement islandais. Dans le parc, on marche dans une impressionnante faille, puis on serpente dans un décor somptueux, dans un ciel bleu sans nuage. On a d'ailleurs profité du soleil pour pique-niquer dans le parc avant d'aller observer le belle cascade Öxarárfoss puis de repartir vers notre prochaine découverte... 





On reprend la route, direction Geysir, pour regarder les geysers (qui l'eût cru ?!). Après avoir déposé nos valises dans notre nouvel hôtel, c'est parti pour marcher au milieu des geysers. Alors soyons honnêtes, nous n'avons pas vu LE geyser nommé "Geysir" car il ne jailli plus que deux à trois fois par jour. Pour nous, ce fut son petit frère, Strokkur, qui a jailli plusieurs fois (lui il jailli toutes les 10 à 15 minutes), jusqu'à 20 mètres de haut. Il faut avouer que c'est assez impressionnant à voir !



Et enfin, avant que la nuit ne tombe, on poursuit notre route un peu plus loin pour découvrir la cascade Gullfoss (la cascade d'or)... Une fois garés, on entend un vrombissement avant même de voir la belle cascade ! On en prend plein les yeux avec le soleil qui décline rapidement sur l'eau partiellement gelée, c'est absolument magique ! J'étais bien heureuse d'avoir mis mon surpantalon (affreux je vous l'accorde) car le vent était très très froid. Et j'ai eu les doigts gelés entre le vent et les gouttelettes d'eau qui émanaient de la cascade. Mais c'était sublime.


Des étoiles plein les yeux, nous savourons notre (cher) repas au restaurant de l'hôtel puis on profite d'une bonne nuit de sommeil pour être prêts le lendemain. 

8 mars

Après un petit-déjeuner copieux (et délicieux), nous partons direction la cascade de Seljalandsfoss... où finalement nous ne sommes pas restés longtemps parce que le parking était particulièrement cher (environ 6€) et que nous souhaitions voir une autre cascade et ne savions pas si le parking serait payant ou non. Le temps de quelques photos et nous avons poursuivi notre route. 


La cascade qui nous faisait de l’œil, c'était l'immense et célèbre Skogafoss, une cascade de 62 mètres de haut, particulièrement impressionnant ! Alors après avoir fait plusieurs photos depuis le bas de la cascade, nous avons entrepris de grimper l'escalier qui mène en haut... J'ai du mourir au moins trois fois en montant, mais j'ai fini par y arriver et j'étais vraiment contente de pouvoir admirer le paysage vu d'en haut, puis de poursuivre la promenade le long de la rivière qui était reposante et magnifique.



Enfin, pour terminer en douceur et en beauté la journée, nous poursuivons vers Vík í Myrdal, une toute petite ville où nous avions notre nouvel hôtel. Une fois installés dans notre nouvelle chambre pour la nuit, nous avons profité des derniers rayons du soleil pour aller découvrir les falaises de Reynisdrangur et les plages de sable noir.



Ces premiers jours ont été particulièrement magiques et nous sommes déjà amoureux de ce pays... Ce qu'on ne sait pas encore, c'est qu'on va encore plus tomber amoureux... 
J'espère que ce premier voyage en images vous aura plu, on se retrouve bientôt pour la suite !