29 mai 2016



And I see you smile in my dreams
After I cry myself to sleep
And all it's left are memories
Of your warmth
And I miss you and I'm afraid
And all the seasons are the same,
I don't remember what you said
Our last time

22 mai 2016

California Dreamin'


Bonjour mes libellules du dimanche, 

Aujourd'hui je vous propose un petit billet un peu particulier puisqu'il croise à la fois la musique et un livre. Au titre du billet, je suis sûre que vous avez déjà une chanson dans la tête... Et c'est bien normal ! 

Cette semaine j'ai lu la BD de Pénélope Bagieu "California dreamin'", dont j'avais lu beaucoup de bien un peu partout et particulièrement chez Emy, grande magicienne des mots qui sait à chaque fois me donner envie de découvrir de nouvelles choses. De Pénélope Bagieu, je connaissais son blog mais aussi "Joséphine" et "La page blanche". Bref, j'en connaissais quand même pas mal et j'avoue que la couverture de son petit nouveau ne me laissait pas de marbre.
Bref, j'ai plongé dans cette nouvelle BD, avec une petite appréhension car l'univers graphique entre ces précédents ouvrages et celui-ci était vraiment très différent. Pour autant, le côté "crayon" des images apporte un vrai plus à la lecture.

On fait la connaissance ici d'Ellen Cohen, une petite fille tout ce qu'il y a de plus normal ou presque, elle grandit à Baltimore auprès de ses grands-parents et de ses parents qui tiennent plusieurs épiceries cashers. Elle baigne dans la musique depuis sa plus tendre enfance, puisque son père était un chanteur d'opéra et que toute sa famille entonne régulièrement de grands airs à travers la maison. 

On va donc suivre Elle Cohen, alias Cass Elliot, depuis son enfance jusqu'aux débuts de son succès dans le groupe "The Mamas & The Papas". Mais oui, vous connaissez forcément...




Je dois bien l'avouer, le billet d'Emy était loin dans ma mémoire et je suis rentrée dans ce roman graphique (oui, 272 pages, on peut parler de roman graphique je pense) sans aucune idée de qui était ce personnage à la fois super drôle et super optimiste. Car oui, Cass Elliot, malgré des défauts, était quelqu'un de résolument optimiste et surtout très drôle, que ce soit à propose du monde qui l'entoure ou à propos d'elle-même. Même si, sous cette façade se cachait très probablement un mal-être, que laisse d'ailleurs poindre le trait de Pénélope Bagieu.



L'histoire est divisée en chapitres, tous racontés du point de vue d'une personne de l'entourage de Cass Elliot : sa sœur, son père, ses amis... Mais on reste centré sur l'histoire de Cass, cette femme forte et fragile à la fois, à la voix impressionnante. Et on découvre ou re-découvre aussi les années 60-70 sous le trait de l'auteure, années qui furent pleines de couleurs mais dépeintes en noir et blanc ici. Je trouve que ça apporte à l'histoire un brin de nostalgie et je pense honnêtement que les couleurs auraient peut-être "dénaturé" l'histoire. Là, on se concentre sur ce qui est important : Cass, sa vie et sa musique. Enfin, l'autre force de cette BD réside sûrement dans la capacité qu'elle a à vous faire chanter. Tout du long, on se surprend à fredonner des chansons... et on a envie d'écouter du folk-rock !


En bref, si vous ne l'avez pas déjà découvert, je vous engage à le faire, c'est un vrai bijou.

13 mai 2016

Week-end à 1000 : suivi lecture + bilan

Bonjour mes petites libellules, 

Il y a bien longtemps que je n'ai pas profité d'un week-end consacré à la lecture et le petit week-end à 1000 que nous propose Chroniques Littéraires tombe à pic. En plus, j'ai plein de BD sous le coude que je meure d'envie de découvrir, un roman que je peine à finir, bref, c'est le moment idéal ! 

Si vous ne connaissez pas le principe, c'est très simple : lire 1000 pages entre vendredi 13 mai, 19h et dimanche 15 mai, 23h59. Ce billet sera mon suivi lecture, l'occasion de vous tenir au courant de ce que je lis et d'où j'en suis sur l'objectif ! 

Au programme :




VENDREDI, 19h : J'ai fait une inscription tardive alors je n'ai pas encore commencé à lire, mais j'y viens, j'y viens !

VENDREDI, 20h04 : un premier livre de lu ce soir, je viens de terminer le tome 2 de "Astrid Bromure", "Comment dézinguer les fantômes", de Fabrice Parme. J'avais déjà bien aimé le premier tome lu il y a peu, mais là, c'est confirmé, Astrid Bromure est une petite héroïne qui me plaît beaucoup !
Un petit tour de vaisselle et je profite de ma soirée en solo pour bouquiner encore plus ! Je n'ai pas encore décidé de ce qui allait m'accompagner pour la suite, mais j'ai tout plein de BD sous le coude, de quoi me régaler un moment ! [+ 30 pages]

VENDREDI, 22h30 : j'ai enchaîné avec les deux tomes du "Manoir Croquignole" que j'avais dans ma pile, j'aime beaucoup cet univers, c'est très amusant ! Et puis j'ai continué avec le tome 11 de la série "Real Life", mais j'avoue que là... ça fait flop... c'est lassant en fait, on tourne en rond et il n'y a pas vraiment d'intérêt à la série. Je vais continuer un peu mais je ferais un bilan demain, pour l'heure, je rejoins mon lit pour terminer mes lectures ! [30 + 161 pages]

SAMEDI, 10h22 : finalement hier soir, je n'ai pas lu beaucoup de mon livre "Notting Hill with love actually", je me suis endormie dessus. J'ai du mal avec depuis le début mais il y a quand même quelque chose qui me retient dedans alors je poursuis... Ce matin j'ai commencé avec "Le Grand Méchant Renard" de Benjamin Renner, qui est vraiment très très chouette. Je pense poursuivre avec "Bettina", si j'arrive à lire avec ma *bip* de voisine qui met sa télé à fond et qui refuse de la baisser. [30 + 161 + 205 pages]


SAMEDI, 12h24 : pause repas ! Au programme, des galettes bretonnes faites maison. Miam ! Côté lecture, j'ai terminé "Bettina", avec une larmichette pour l'histoire de Muguette... et la tristesse d'avoir fini le livre et de devoir quitter la Vill'Hervé. Cet après-midi, après mon passage à l'hôpital pour m'occuper des enfants, je pense que je vais retrouver Les Quatre de Baker Street, pour découvrir la suite de leurs aventures ! [30 + 161 + 205 + 153 pages]

SAMEDI, 19h21 : avant d'aller préparer à manger, je voulais faire un petit tour ici pour vous tenir au courant de mes lectures. Enfin de MA lecture devrais-je dire puisque je n'ai lu qu'un seul livre, le tome 5 de la série "Les Quatre de Baker Street". J'ai beaucoup aimé et je vais lire le tome suivant ce soir, puis replonger dans mon roman. Avec une pause film-repassage (ça passe plus vite !). J'avance dans mon objectif, je ne sais pas si j'atteindrais les 1000 pages, mais dimanche n'est pas encore arrivé. [30 + 161 + 205 + 153 + 56 pages]

DIMANCHE, 8h58 : petit déjeuner avalé, masque éclaircissant au miel posé, me voilà prête pour une journée lecture ! Hier soir j'ai terminé le dernier tome des Quatre de Baker Street et lu quelques pages de mon roman. Aujourd'hui je compte bien terminer le roman et en commencer un nouveau...  [30 + 161 + 205 + 153 + 56 + 65 pages]


DIMANCHE, 10h50 : yeeeeeeeeeeeees !! Ça y est, j'ai terminé mon roman, ENFIN ! Bon, je ne suis définitivement pas fan et je sais que je n'en lirai pas la suite, mais ce n'était pas aussi affreux que ce que je croyais au début de ma lecture. Maintenant que j'ai terminé toute ma pile à lire pour le week-end à mille, je n'ai plus qu'à trouver un nouveau roman à me mettre sous la dent... Je file fouiner dans mes étagères pour trouver le roman qui m'accompagnera aujourd'hui et je vous en parle plus tard... j'ai aussi un clafouti au poivron et au chèvre à faire ! [30 + 161 + 205 + 153 + 56 + 65 + 165 pages]

DIMANCHE, 12h43 : Avant de manger mon clafoutis, je voulais faire un petit point parce que je viens de terminer une nouvelle lecture que j'avais commencée et laissée quelque peu de côté faute de temps à y consacrer ! C'est une BD "dont vous êtes le héros", sur Sherlock Holmes qui demandait un peu plus de concentration qu'une "simple" lecture du soir. Je suis contente de l'avoir poursuivie, même si j'avoue que ça m'énerve car... j'ai envie d'avoir la suite !!! [30 + 161 + 205 + 153 + 56 + 65 + 165 + 146 pages]


Eh bien voilà, premier week-end à 1000 terminé ! J'ai fini hier soir vers 23h, en m'endormant dans mon livre (comme souvent d'ailleurs !). J'ai lu 32 pages de mon nouveau roman avant de sombrer. Ce qui amène le bilan à 1013 pages. Soit 8 livres lus en entiers, 2 terminés dans le cadre du défi et 1 commencé. YES ! Pour mon premier week-end à 1000, je suis contente de moi !


Et cerise sur le gâteau, ces lectures ont en majorité été de bonnes découvertes. J'ai beaucoup aimé "Astrid Bromure" ainsi que le "Manoir Croquignole", dont je vous reparlerai certainement pour le Challenge Halloween. Sans surprise, "Bettina" était un gros coup de cœur, tout comme "Le grand méchant renard" qui était très drôle et très attachant. Quant aux trois BD sur l'univers de Sherlock, j'aurais sûrement l'occasion de vous parler dans un billet pendant le Mois Anglais qui approche à grands pas ! Le ratage de mes BD fut le tome 11 de la série "Real Life", série que je continue à lire par  habitude mais qui n'a pas vraiment un grand intérêt.
Niveau romans, j'ai terminé "Notting Hill with Love Actually" d'Ali MacNamara. Je suis allée au bout mais je ne suis pas particulièrement convaincue car il y avait beaucoup trop de références ciné et j'ai trouvé que ça plombait un peu la lecture. Et puis ce que je déteste par-dessus tout c'est l'étalage de marques à tout bout de champ, j'ai l'impression de lire un catalogue de publicité. Bref, j'ai moyennement apprécié et je n'en lirai pas la suite.
Enfin ma toute dernière lecture fut le début de "Une disparition inquiétante", un polar de Dror Michani, auteur Israëlien. Pour l'instant ce n'est pas désagréable, j'en reparlerai peut-être ici !

Et vous mes libellules, votre week-end ?

11 mai 2016

Le Mois Anglais


Coucou mes libellules ! 

Ou devrais-je dire "dragonflies" ? Parce que, qu'on se le dise, cette année, je participe enfin au Mois Anglais, organisé par Lou et Cryssilda. Alors voilà, j'ai fait ma valise, j'ai embarqué mes bottes de pluie, mon parapluie et mon ciré et je m'apprête à passer sur le quai 9 ¾ pour rejoindre Harry, Paddington, Agatha et Sherlock ! Vous venez ?

Nos hôtes nous ont concocté un programme d'enfer pour ce mois de juin, je vous laisse découvrir l'intégralité du programme en cliquant sur la petite couronne ! Quant à moi, je vous propose de découvrir ici le programme des festivités, qui peut éventuellement changer si je me fais kidnapper par la Reine pour un thé !


3 juin : thé avec les vieilles dames indignées d'Angleterre.
5 juin : leçons sur le meurtre à l'anglaise. 
7 juin : rencontre avec Jane Austen à Bath, autour de petits gâteaux et de thé. 
9 juin : départ pour la campagne anglaise, n'oubliez pas vos bottes de pluie !
15 juin : retour à l'époque Victorienne, avec cette chère Charlotte Brontë
17 juin : élémentaire mon cher Watson !
20 juin : retour à notre époque, pour une visite de Londres en version comédie romantique. 
26 juin : quand Lizzie Martin rencontre Alexia Tarabotti. 
29 juin : retour en enfance...


Un programme bien chargé, mais je vous avoue que je n'ai pas su résister aux deux organisatrices. Vous avez vous aussi envie de participer ? Cliquez sur le corgi de la Reine, il vous emmènera chez Lou !

http://www.myloubook.com/archive/2016/05/04/le-mois-anglais-saison-5.html

 Are you ready ? Rendez-vous donc le 3 juin pour un tout premier billet...


8 mai 2016

Parlons Livres #11


Bonjour mes libellules ensoleillées !

J'espère que vous avez passé un bon weekend, prolongé ou non. Pour ma part, j'ai bien profité et j'ai été très productive. Bref. Ce mois de mai commence sous les meilleurs hospices. Mais ce n'est pas de ça que je voulais parler aujourd'hui. Aujourd'hui, on papote livres. Il y a bien longtemps que je ne vous ai pas proposé un article sur mes dernières lectures, alors j'ai décidé d'y remédier aujourd'hui, en vous proposant un billet spécial lectures d'Italie (ou comment prolonger encore et toujours mon séjour à Venise et Florence).

"Ma fuite des prisons de Venise" - Giacomo Casanova
C'est à Venise que j'ai craqué pour ce joli petit livre, après ma visite du Palais des Doges et des prisons de Venise. Je me suis dit qu'il serait un parfait souvenir et une jolie manière de prolonger un peu la douce saveur de Venise. Comme son nom l'indique, ce petit livre raconte la fuite des prisons de Venise, par Casanova. Au moins, il ne s'est pas cassé la tête pour le titre ! 
Je vous avoue que je n'ai pas du tout été séduite par le style de Casanova. Si l'on peut parler de style en fait, parce qu'il écrit un comme il pense et finalement, c'est assez pénible à lire. Peut-être aussi que ça vient de la traduction et/ou de l'époque où ça a été écrit. En tous cas, si le style est mauvais, j'avoue avoir appris pas mal de choses sur ces fameuses prisons (les Plombs comme les Puits d'ailleurs !) et c'est un chouette complément de la visite. Et puis finalement, j'ai aussi aimé découvrir comment il s'était évadé, de manière plutôt surprenante d'ailleurs. Le livre est intéressant et je vous en conseille la lecture, si vous arrivez à passer outre le style vraiment particulier de Casanova.

"Le monstre de Florence" - Douglas Preston & Mario Spezi
Celui-ci était dans ma pile à lire depuis bien longtemps. J'avais hésité à le lire avant de partir et j'ai bien fait de ne pas le faire. Car faute d'être un roman, c'est en fait une enquête des deux auteurs. Douglas Preston est un auteur américain reconnu pour ses romans policiers. Il est arrivé à Florence dans l'optique de s'imprégner de la ville pour son prochain roman, puis il est allé de découverte en découverte et a fini par croiser la route du journaliste Mario Spezi, qui lui a fait part, autour d'un café, de l'histoire du plus célèbre des tueurs en série d'Italie. 
Et c'est glaçant. Les meurtres, les rouages des polices et des justices (oui, au pluriel !) italiennes, tout est glaçant. On retrouve l'ambiance de la Toscane, sans problème, mais je vous avoue que ce retour à Florence n'a pas été si plaisant que ma vraie visite ! Le livre est super bien écrit et on le lit à toute vitesse, avec une envie d'en savoir plus à chaque page, alors que si l'on cherche un peu sur Internet... on découvre très vite la "fin". Mais j'ai aimé la plume des deux auteurs, leur enquête, prenante et terrifiante à la fois. C'est un vrai régal pour les amateurs de thriller, je ne peux que vous le conseiller. 

"The Medici curse" - Matt Chamings
Ce petit roman en anglais me vient de Florence. Enfin presque parce que finalement, là où je voulais l'acheter (au Musée des Œuvres de Santa Maria del Fiore), ils se faisaient une groooosse marge. Bref. L'histoire se passe à deux époques différentes : à la Renaissance et à notre époque. À la Renaissance, on fait connaissance avec Arnaldo, qui peint le portrait d'Alessandra, la fille de Laurent de Médicis. Et de retour à nos jours, c'est Maria, une jeune adolescente de 13 ans, que nous suivons, en vacances en Toscane non loin de Florence avec sa famille. Les deux époques sont évidemment liées... mais par quoi, là est tout le mystère. J'avais été attirée par cette histoire de secret et de malédiction. Je ne peux pas dire que j'ai été déçue, ce ne serait pas vrai. J'ai apprécié le déroulement des deux histoires, les personnages sont plutôt attachants et on se croirait vraiment au cœur de la belle Florence (oui, c'était ce que je recherchais !) mais il y avait pas mal de répétitions et parfois j'ai eu l'impression d'être une enfant à qui on expliquait tout. Cela dit, j'ai tout de même beaucoup apprécié ma lecture et vous pouvez le lire sans problème, si vous avez envie d'une plongée historique au cœur de la Florence de la Renaissance.

Et vous mes petites libellules, quelles sont vos lectures ? Vous en connaissez dans ceux que je vous présente là ?


5 mai 2016

DIY : Cactus en galets


Coucou mes petites libellules ensoleillées !

J'espère que vous avez bien profité de votre jeudi férié. Moi oui, même si j'ai eu un petit coup de mou. Pour retrouver le sourire, quoi de mieux que de se mettre à vous concocter un petit tuto ? Tuto que j'avais d'ailleurs commencé la semaine dernière mais qui a mis mille ans à sécher... 
Je vous propose aujourd'hui d'ajouter un peu de verdure dans votre déco avec des cactus en galets ! Je sais que c'est du déjà vu sur l'Internet mondial, mais j'avais envie de vous en proposer ma propre version, surtout que j'y apporte une petite touche personnelle, vous allez voir !

Alors, entrons dans le vif du sujet. Pour réaliser votre propre pot de cactus en galets, nous allons procéder en deux temps : la création des galets et la peinture des galets. Pour la première étape, vous n'aurez besoin que de pâte à modeler durcissante et... de temps ! 24h de séchage par cm d'épaisseur. Autant vous dire qu'il faut avoir de la patience... ou choisir de vrais galets mais du coup, je n'avais pas ça sous la main et j'avais envie de découvrir de nouvelles techniques.



Il vous suffit donc pour ce début de projet, de façonner quelques galets de tailles et de formes différentes, puis de les laisser sécher jusqu'à ce qu'ils soient durs. 

Pour la seconde étape, il vous faudra de la peinture (acrylique par exemple) verte et blanche, des pinceaux et de l'eau. Et c'est parti pour vous salir les doigts !


De là, vous pouvez commencer à peindre. N'hésitez pas à peindre dans des verts différents, ça donnera du relief à vos galets. Laissez sécher jusqu'à ce que vous puissiez les prendre entre vos doigts. 




Une fois les galets bien recouverts des deux côtés et bien secs, on peut continuer avec la peinture blanche et le tracé des "piquants" de vos cactus. Là, place à l'imagination ! Je vous laisse découvrir en images. 






Des petits traits, des petits points, des croix... Tout peut faire office de piquants ! L'important c'est de varier les petits dessins pour, encore une fois, donner du volume à vos galets. Alors j'avoue que là, comme ça, on ne dirait pas des cactus, mais le rendu est plutôt crédible je trouve. Enfin pour avoir vraiment l'air d'un cactus, il vous faut maintenant un pot pour planter vos galets. J'ai donc pris un petit pot en terre que j'ai rempli de terreau. Cela dit, il est aussi de possible de le remplir avec des petits galets, du papier journal enfin ce que vous voulez en fait. 


Et maintenant, on plante !




Et voilà pour le cactus en galets ! Alors, crédible ou pas ? En tous cas, moi je l'adore !