31 janvier 2017

D.I.Y. : Un bocal à bonheur(s)


Je vous retrouve aujourd'hui pour un petit D.I.Y. super simple ! Tellement simple que même si vous avez deux mains gauches vous devriez vous en sortir sans aucun souci. Et en plus, c'est un petit D.I.Y. qui va vous donner du bonheur. 

L'idée de base était de commencer à remplir le bocal dès le premier jour de l'année 2017, mais je n'ai pas eu le temps de le réaliser en amont. Disons que... vous pourrez commencer au 1er février ? Et pendant toute l'année, à chaque fois que vous vivez un moment positif ou heureux, écrivez-le sur un petit morceau de papier et glissez-le dans le bocal. À la fin de l'année, ouvrez le bocal et relisez tout ce qui vous est arrivé de joli dans l'année... de quoi vous accrocher un sourire jusqu'aux oreilles ! Et en bonus... le bocal peut servir en cas de petit (ou gros) coup de blues ! 


Alors, pour vous lancer, il vous faut : 
  • un bocal (moi j'ai utilisé un bocal ayant contenu de la mousse au chocolat)
  • des ciseaux crantés
  • des jolies petits papiers (j'ai utilisé mon carnet "Mes p'tits papiers imprimés", reçu avec un numéro de Flow
  • des éléments de décorations (récupération de Noël)
Bon. Et puis j'avais prévu de faire un découpage de lettres pour écrire une jolie citation sur le tour de mon bocal, maiiiiis, ma phrase était trop grande et je n'ai pas réussi. Donc, au final, j'ai opté pour la décoration du couvercle avec un simple feutre indélébile noir.

Allez ! Au travail !
La première étape consiste à décorer le bocal. Ici, vous le voyez, des petites décorations en bois avec une ficelle.




Étape suivante : les petits mots doux. Alors, dans un premier temps, découpez les feuilles en petits morceaux. Ici j'ai découpé chaque feuille en quatre dans la longueur, puis chaque "tranche" en deux morceaux.


Ensuite, j'ai écrit sur quelques morceaux, les petits plaisirs de la vie. Les petites choses que j'aime faire, lire, entendre, voir et qui me réconfortent lorsque le moral est un peu en berne ou qui me donnent le sourire. 


Enfin, j'ai donc procédé à la décoration de mon couvercle. Bon, j'ai donc pris mon petit feutre, je suis restée dans le "thème" des étoiles en redessinant sur le couvercle des étoiles. Et j'ai aussi écrit cette jolie citation qui m'inspire beaucoup et qui colle tout à fait au bocal je trouve : "Le bonheur n'est pas d'avoir tout ce que l'on désire mais d'aimer ce que l'on a". 
J'ai également fait un petit tas de feuilles préparées pour écrire mes petits bonheurs au fur et à mesure, je les ai mis en petit paquet, attaché avec la même ficelle que celle utilisée pour décorer mon bocal. Et voilà !




Simple non ? Vous en connaissiez le principe ? Vous allez tenter ?


29 janvier 2017

Lovely Things #35

C'est rien, ça me faisait plaisir de dire "I was here"...
Premier dimanche de l'année ! Comment ça, "c'est déjà le cinquième" ? Je ne veux pas le savoir, voilà. Le temps a filé trop vite... Bon. Pour ne pas perdre le fil et parce qu'il est prévu un autre billet mardi, je prends un peu d'avance sur les Lovely Things du mois de janvier.

Ce mois-ci a commencé sous de bons hospices, avec un petit week-end avec Les femmes qui lisent son dangereuses ! Au programme : visite des expositions "Mexique" et "Hergé" au Grand Palais à Paris, après-midi en librairie, dimanche visite de Beffroi et partage d'excellents moments.
Voir des peintures de Frida et Diego en vrai de vrai, je vous avoue que ça fait quelque chose. Déçue de n'avoir pas pu voir ma préférée, j'étais quand même vraiment aux anges de pouvoir admirer son travail. Et puis le faire en si bonne compagnie, ça n'a pas de prix. 
Nous avons été moins séduites par l'expo sur Hergé... mais c'était seulement à cause du monde fou qui nous a empêchées de réellement en profiter. Et puis, nous avons fini notre journée vers Saint-Michel, dans la célèbre librairie Gibert Jeune, à côté de la Cathédrale Notre-Dame de Paris. Un beau programme, pour un superbe week-end. 

Le week-end suivant, c'est mon Ingrat qui s'est joint à moi pour un trop court séjour. Au programme cette fois-ci, soirées jeu vidéo avec "Lara Croft and the Guardian of light" (jeu en coopération dans lequel nous, on coopère... quand ça nous arrange. Ce qui donne des scènes mémorables...), deux jours de soldes (mais j'ai été très raisonnable) et des nuits très courtes.
Dans mon panier de soldes chez Gemo : une jolie cape que je ne me lasse pas de porter, un pull à motifs jacquard (trouvé chez les hommes, oui oui), le même que sur la photo mais en blanc. Et enfin chez Décathlon, un pantalon de golf, hyper bien taillé (couleur corail mais je ne le trouve plus sur le site), pour remplacer celui que j'avais déjà mais qui est devenu... trop grand ! De bien modestes soldes, budget restreint oblige (projet secret en cours), mon panier s'est élevé à... 36€ ! Hop ! Cadeau !

Le dimanche d'après, c'est Mlle E. qui est venue passer l'après-midi et comme il faisait beau, nous avons (encore) visité le Beffroi, profitant du beau soleil pour admirer la vue et écouter le carillon. Avec des petits muffins cœur Nutella et une bonne infusion pour nous réchauffer en rentrant.
Le beffroi vu de nuit, un petit peu dans le brouillard... et sa vue, depuis tout en haut, lorsqu'il fait beau !
Vous avez pu le voir si vous me suivez sur Instagram, j'ai eu de petites gourmandises tout au long du mois de janvier : des profiteroles maison (préparées par un ami) cachées sous de la chantilly et du chocolat, de nouvelles délicieuses infusions offertes par Les femmes qui lisent sont dangereuses, un instant goûter chocolat chaud/oursons chamallow-chocolat noir, des petits roulés au fromage et au jambon et bien évidemment les petits muffins au coeur Nutella dont j'ai publié la recette cette semaine !
Et sinon, côté lectures, j'ai commencé l'année en dévorant le livre "Famille (presque) zéro déchet, Ze guide", très bien fait, drôle et loin d'être moraliste, je l'ai trouvé super inspirant et je vous en reparlerai dans un billet lecture plus approfondi. 
J'ai poursuivi en lisant enfin "Avant d'aller dormir" de S.J. Watson, que j'ai beaucoup aimé sans que ce soit un coup de coeur. Je me suis laissée emporter par cette histoire vraiment glaçante et surtout j'ai été menée en bateau jusqu'au bout, soupçonnant tout le monde et personne à la fois. Mais il m'a manqué un je ne sais quoi pour avoir le coup de coeur. J'ai poursuivi avec "La potion magique de Georges Bouillon" de Roald Dahl, apprécié mais avec des bémols comme vous avez pu le découvrir dans l'article à ce sujet. Des livres sont arrivés au boulot, j'ai donc pu continuer de lire la série de BD "Un prince à croquer", qui est sympathique mais sans être extraordinaire. 
Enfin, j'ai lu "Ces livres qui nous font du bien", livre inspirant s'il en est, d'ailleurs je compte bien vous en reparler aussi parce qu'il vaut le détour, particulièrement si vous êtes convaincu(e)s des bienfaits des livres et que vous appréciez la bibliothérapie. Je m'y penche de plus en plus et j'ai envie de vous en parler plus en profondeur par ici. D'ailleurs mon livre actuel reste dans la veine de la bibliothérapie puisque je lis "Aux petits mots les grands remèdes", roman qui suit les aventures d'un bibliothérapeute.


Et voilà pour mon mois de janvier, presque fini. J'espère que le vôtre a été bien rempli également et je vous souhaite de jolies choses pour le mois de février !

À vite pour un nouveau billet !


25 janvier 2017

Petits muffins coeur Nutella


Quoi de mieux pour essayer de se remettre en selle sur le blog qu'en commençant par un petit changement de look ? J'ai donc fait quelques petites modifications, j'avais envie de jaune et de sobriété. J'espère que ça vous plaît ? 

Bon. Et pour continuer sur ma (re)lancée, j'ai décidé de vous proposer une recette bien gourmande trouvée sur le Journal des Femmes : j'ai nommé le muffin cœur Nutella (ou "Mandise" chez l'ami Ronald). Bien chocolaté comme on aime, ça fait toujours du bien, qu'on aie le moral au fond des chaussettes ou en haut des montagnes ! 

On commence par ce qu'il vous faudra pour la réalisation de cette recette. 


Ingrédients (pour 12 muffins) :
12 cuillères à café de Nutella - 100gr de beurre - 2 œufs - 100gr de sucre - 1 yaourt nature - 100mL de lait - 250gr de farine - 1/2 sachet de levure - 1 pincée de sel - 100gr de pépites de chocolat - 1 cuillère à soupe d'extrait de vanille

Déroulé de la recette :
Au moins une heure avant de commencer la recette, remplissez un moule à glaçons de Nutella et placez-le au congélateur. Vous pouvez aussi le faire la veille. 


Commencez par battre les oeufs avec le sucre, pendant que vous faites fondre le beurre en douceur. Lorsque le beurre est fondu et tiédi, ajoutez-le au mélange œufs-sucre et fouettez à nouveau. 


Ajoutez le yaourt et le lait à la préparation et fouettez de nouveau. 


Ajoutez ensuite la farine, la levure et la pincée de sel. Alors bon, la recette dit "1/2 sachet", moi, je l'avoue, j'ai mis le sachet en entier et c'était très bien aussi. Une fois tout ça bien mélangé, ajoutez les pépites de chocolat et l'extrait de vanille, puis mélangez à nouveau. 





Remplissez vos moules à muffins aux 3/4 et gardez de la pâte pour après. Ensuite, ressortez vos "glaçons" de Nutella du congélateur et déposez-en un dans chaque moule. Enfin, recouvrez chaque glaçon avec le reste de pâte. 

Mettez votre four à préchauffer à 180°C pendant une dizaine de minutes, puis enfournez les muffins pour 15 à 20 minutes environ en surveillant bien. Laissez tiédir avant de démouler. Dégustez !

Si je peux me permettre, ces petites douceurs chocolatées méritent de passer quelques minutes au four à 50°C juste avant de les manger, histoire que le cœur Nutella soit chaud, c'est un délice...



Voilà pour la gourmandise du jour ! À vos fourneaux !!


17 janvier 2017

Faramidable Anniversaire #5 : La potion magique de George Bouillon



La plupart des grand-mères sont d'adorables vieilles dames, gentilles et serviables. Hélas, ce n'est pas le cas de la grand-mère de Georges ! Grincheuse, égoïste, elle ressemble à une sorcière et elle a des goûts bizarres : elle aime se régaler de limaces, de chenilles... Un jour, alors qu'elle vient une fois de plus de le terroriser, Georges décide de lui préparer une potion magique. Une potion aux effets surprenants.. et durables !

J'ai pris du retard dans mon propre challenge ! La honte ! Enfin... Mieux vaut tard que jamais dit-on... Alors hier soir je me suis plongée dans la lecture de ce livre pour le challenge. Je pensais l'avoir lu étant petite, mais finalement je crois que non car je n'en avais aucun souvenir. Ainsi donc ce fut une petite découverte. 

Bon, la lecture, je l'avoue franchement, je n'ai pas été particulièrement convaincue. J'ai apprécié ma lecture, mais je dois bien avouer que je n'ai pas été aussi séduite que pour les lectures précédentes. En effet, si au début du roman j'ai su trouver la jolie folie qui caractérise Roald Dahl, la seconde partie m'a un peu déplu. 
Dans la première partie, j'ai adoré suivre George qui réalise sa potion magique en imaginant toute les possibilités de réaction de sa tambouille. J'y ai trouvé un côté très poétique, avec des tas de rimes plutôt rigolotes. Et les interventions de la grand-mère sont aussi sympathiques et aident à encourager George dans sa création... J'ai trouvé à cette partie du roman un côté super rythmé super fun et très sympathique.


C'est à la seconde partie du roman que j'ai eu plus de mal. On aurait pu penser qu'à la découverte du nouvel état de la grand-mère, George allait se faire passer un savon mais il faut avouer que ç'aurait été un peu facile. Non, en fait j'ai été déçue et déconcertée par la réaction du père, tellement vénale. Plus de potion pour plus d'argent... Mais quelque part, ça reste dans la continuité de ce que Roald Dahl écrit habituellement, à savoir qu'il n'aime pas tellement le monde adulte, lui trouvant tous les défauts du monde ! 


J'ai trouvé un petit côté "conte macabre" à cette histoire, notamment avec ce qui arrive à la grand-mère à la fin de l'histoire et avec les réactions de toute la famille, ce final me laisse un peu sur ma faim. J'ai apprécié ma lecture dans l'ensemble, j'y vois du positif mais malheureusement c'est une déception par rapport aux autres romans...