30 avril 2016

Lovely Things #27

Coucou mes jolies libellules !

Je sais, je sais, il y a bien longtemps que je n'ai rien posté ici. Bon, pour ma défense... j'ai eu pas mal de trucs sur le feu, notamment au boulot. Puis après, enfin pendant plus exactement, j'ai mon dos qui m'a joué des tours (et qui continue). Enfin bref, bref, bref. Me voilà pour vous présenter mes Lovely Things d'avril... Avant de vous proposer un petit DIY dans la semaine. J'aurai voulu vous le présenter ce week-end mais malheureusement, le temps de séchage semble interminable... 

Allez, allons-y pour les Lovely Things de ce mois d'avril qui ressemble ces derniers jours à un mois de novembre (en témoignent les deux plaids sur moi actuellement !). 

Je sais que vous les aimez... mes gourmandises ! Au programme de ce mois-ci, des goûters réconfortants avec un chocolat chaud accompagné d'une tartine au velours de caramel noisette, des carrés de chocolat anti-douleur (si si je suis sûre que ça marche !) et un thé régressif avec Charmed, dans ma nouvelle tasse offerte par mon Lui. 

Et en salé, bien évidemment mes envies d'été ont reprit le dessus avec de la mozzarella di buffala au velours de vinaigre balsamique en entrée, une tarte tatin aux poivrons et tomates cerises et enfin des paupiettes de veau en ficelle aux courgettes et tomates cerises.  Pour la recette de la tarte tatin aux légumes du soleil, c'est chez "Les Bentos de July" quant à celle des paupiettes, elle était tout simplement sur le paquet...

Et pour les autres plaisirs, j'ai opté pour une nouvelle lecture avec "The Medici Curse", une plongée dans la Florence de Laurent le Magnifique, retour en Italie pour moi. J'ai aussi terminé quelques BD plutôt sympas et "Le livre des Baltimore" de Joël Dicker que j'ai adoré et dont il faudra que je vous parle !

Mon Lui m'a offert mes cadeaux d'anniversaire, en retard à cause de livraisons et tout et tout, mais ça valait le coup d'attendre : l'intégrale de Sherlock Holmes en anglais (l'édition est superbe !), un jeu d'enquête avec des cartes autour de Sherlock, une BD où l'on incarne le Dr. Watson et on accompagne Sherlock (pas facile à trouver hein, j'y suis encore !!!), une tasse au jeu de mot génial et enfin le célèbre deerstalker de Sherlock, pour mieux réussir mes enquêtes... 

Et puis mes deux copines-collègues sont venues manger à la maison et m'ont offert ces jolies  fleurs dans un adorable pot. Alors hop, au boulot j'ai tout rempoté dans des pots individuels et j'attends qu'elles grandissent. Mon intérieur a pris de la verdure et une étagère suspendue en prime puisque j'ai du improviser la sorte de "balançoire" que vous apercevez en haut à droite. Je sais que j'ai des gerberas et un kalanchoé dans les pots, mais si vous connaissez les deux autres, je suis preneuse ! 

Voilà mes petites libellules pour mes bonheurs du moment. Et vous alors, quoi de beau en ce mois de novembre avril ?

17 avril 2016

Carte Postale #23 : Florence 3/3


Bon dimanche mes petites libellules !

Il est temps de dire au-revoir à la belle ville de Florence, avec une dernière visite, peut-être la plus importante : celle du célèbre Dôme, la cathédrale Santa Maria del Fiore. Ce Dôme qui surplombe la ville, j'en suis tombée amoureuse dès que je l'ai vu, du haut de la Piazzale Michelangelo. 

Ce fut notre point de repère pendant notre séjour, d'ailleurs il était tout au bout de la rue de notre hôtel, ce qui était plutôt pratique. J'avais fait quelques repérages sur internet avant de nous lancer à la conquête de cet édifice et j'avais ainsi découvert que le billet qui nous permettait de grimper en haut de la coupole nous donnait également accès à la crypte, au Campanile, au Baptistère et au Musée des Œuvres. Avec tout ça, j'ai décidé de consacrer une journée entière à Santa Maria del Fiore, histoire d'en profiter un maximum... et j'ai bien fait car il nous a effectivement fallu la journée.




Nous avons commencé par grimper les 463 marches de la Coupole, pour aller admirer la vue depuis le haut du Dôme. Bon plan d'y aller en début de matinée car nous étions très peu dans les escaliers (très étroits !) et sur le haut de la coupole. Je vous l'avoue, la montée des marches fut sportive, je me suis beaucoup arrêtée, j'ai failli arrêter en cours de route, j'ai cru mourir mille fois MAIS, j'y suis arrivée ! PAF ! Et la vue valait le détour... mais en fait je vous avoue que j'ai été déçue. Déçue parce que du coup, comme j'étais sur le Dôme, eh bien je ne le voyais plus ! Oui, je suis un peu folle... Le plus impressionnant était finalement d'être dans la coupole en elle-même, aux premières loges pour observer l'immense fresque de 4000m².
Après avoir redescendu les marches, nous avons visité la Cathédrale puis la crypte. Je vous avoue que la crypte ne m'a que moyennement séduite. C'était plein à craquer, on ne pouvait pas vraiment circuler et il n'y avait pas vraiment d'explications sur ce qu'on voyait. Un petit peu décevant. Ensuite, nous avons fait un détour par le Baptistère, lieu où tous les Florentins étaient baptisés à la Renaissance. Le plafond est réalisé en petites mosaïques d'or, il est absolument hallucinant. Mais la visite est rapide. Cela dit, il reste assez intéressant de découvrir les histoires racontées par les mosaïques avec l'aide d'un petit dépliant que vous trouverez à l'intérieur. 


Après un bon repas, nous avons décidé de continuer la visite avec une montée au Campanile, petite promenade digestive de 414 marches. Mes jambes ne m'ont pas remerciée ce jour-là, mais la vue tout en haut en valait vraiment le coup. Et c'est intéressant de monter les étages un à un, pour profiter de la vue petit à petit bien sûr, mais aussi pour observer plus en détails les murs de la cathédrale. Et puis encore une fois, la vue panoramique du haut du Campanile vaut le détour. 

Enfin, pour conclure la journée en douceur, nous avons visité le Musée des Œuvres, qui contient beaucoup d'Histoire et surtout de nombreux morceaux des différents bâtiments que nous avions visités dans la journée ! La visite n'est pas très longue sur le papier, mais nous avons profité de la terrasse tout en haut (quoi, qui a dit que j'avais un toc avec le Dôme ?) et nous avons pris le temps de découvrir chaque petit bout du Musée, chaque morceau de la cathédrale, chaque statue... 
Une journée bien remplie, une belle conclusion de notre séjour Florentin !

Et avant de quitter définitivement Florence, en partant à la gare, nous avons fait un petit tour par l'église Santa Maria Novella, que voici juste en dessous. Nous ne l'avons pas visitée, mais elle reste un bel édifice à voir. 


Pour ce qui est de la visite :

15€ l'entrée, par personne. Billet cumulatif : cathédrale (gratuite pour une visite simple), Dôme, Baptistère, Campanile, Crypte, Musée des Œuvres.

Horaires : 
- Cathédrale : 10h-17h
- Dôme : 8h30-18h20
- Baptistère : 8h15-10h15 / 11h15-18h30
- Campanile : 8h15-18h50
- Crypte : 10h-17h
- Musée : 9h-21h 

Manger à Florence :
Nous avons mangé ce midi-là dans un petit restaurant non loin du Dôme. Ma plus grande crainte était de tomber sur un attrape-touristes cher et sans saveur. Mais non, finalement mon nez m'a bien guidée ! Nous avons poussé la porte de La Cantinetta in Borgo, juste à côté d'un gros restaurant touristique. Nous aurions pu passer à côté, mais non ! Et ce fut un vrai régal,tant dans l'ambiance que dans le repas. J'ai pu goûter des "scalopine alla Fiorentina", absolument délicieuses ! Bref, une excellente adresse à ne pas rater sur Florence. Mon avis détaillé sur Yelp.
Le soir, crevés par toutes les marches montées dans la journée, nous avons décidé de rester dans notre chambre d'hôtel et de déguster un plat de lasagnes commandé à l'accueil. Bon, mauvais plan. C'était mauvais... genre des lasagnes surgelées, vaguement cuites au four. 
Mon seul regret est finalement de ne pas y être restée plus longtemps... Et vous mes libellules, ça vous donne envie d'y aller ? Tiens d'ailleurs, si jamais vous y partez, je vous laisse avec la surprise dont je vous avais parlé au début de ces cartes postales : mon guide de voyage (cliquez pour télécharger) ! J'espère qu'il vous plaira... 

10 avril 2016

Carte postale #22 : Florence 2/3


Bon dimanche mes jolies libellules de printemps !

Je vous propose aujourd'hui de continuer à découvrir la belle Florence, avec la suite de mes cartes postales italiennes. Pour cette seconde journée, le programme n'était pas trop trop chargé, car comme pour Venise, nous avions envie de découvrir, mais surtout de profiter des vacances et de ne pas rentrer en étant épuisés. En matinée, nous avons donc visité le Palais Médicis-Riccardi et l'après-midi une balade au cœur de la ville, avec une visite de l'église Santa Croce.





Le Palais a été construit pour Côme de Médicis, au XVème siècle. D'extérieur, il ne semble pas sortir de l'ordinaire, mais il semblerait que c'était volontaire car Côme de Médicis n'aimait pas montrer sa richesse et cultivait la sobriété. Sauf que la construction a été longue (15 ans) et du coup, Monsieur n'a pas vu son Palais fini (dommage). L'intérieur a du coup été embelli par son fils Piero et son petit-fils, Laurent le Magnifique.
Il y a dedans une jolie cours, avec des orangers et des statues. Et dans le Palais en lui-même on rencontre beaucoup d’œuvres, notamment de grandes fresques, comme celle que vous voyez en photo juste au-dessus. Je suis restée un long moment dans la Galleria di Luca Giordano, à observer cette œuvre immense, vraiment très impressionnante et qui fourmille de détails. Cette fresque représente l'Apothéose de la dynastie des Médicis et on y croise de nombreuses scènes mythologiques ainsi qu'un angelot qui se trimballe une tête coupée (dont je n'ai jamais trouvé le corps, soi dit-en passant).

Nous avons ensuite fait route vers l'église de Santa Croce.



Santa Croce est une très belle basilique Florentine qui date du XIIIème siècle, construite dans un style gothique florentin, très typique.
Elle est souvent considérée comme le "Panthéon" de Florence, parce qu'on y trouve de nombreuses tombes d'illustres italiens comme Machiavel, Dante, Galilée et Michel-Ange, rien que ça ! Et c'est assez impressionnant car le sol est quasiment uniquement fait de pierres tombales... finalement on marche un peu sur des morts. Oui, ça m'a perturbée. 
Il ne faut pas hésiter à passer les portes que vous voyez un peu partout (lorsque vous pouvez !) parce que vous découvrirez plein de coins et de recoins et notamment une exposition pour se rappeler de l'immense inondation de 1966 qui a entrainé d'énormes dommages sur la ville et sur la Basilique. Pour vous donner une idée, l'eau a atteint une hauteur de 6,70m. 
Il y a aussi un petit musée qui contient de nombreuses œuvres ainsi qu'un cloître, construit par Brunelleschi et qui est vraiment très apaisant. 

Ci-dessous, la tombe de Michel-Ange, puis la tombe d'une française de 17 ans, dont j'avoue avoir oublié le pourquoi du comment elle était là, mais j'avais trouvé les détails de la sculpture particulièrement épatants...



Pour le reste de la journée, nous avons profité des rues, mangé une glace au pied du Palazzo Vecchio, refait un tour sur le Ponte Vecchio, flâné sur le marché au cuir (j'ai du résister à la tentation !) et profité du marché central, très appétissant. Et puis le soir, avant d'aller au restaurant, j'ai profité du beau couché de soleil depuis la fenêtre de notre chambre à l'hôtel...


Pour ce qui est des visites :
  • Palais Médicis-Riccardi : 7€ l'entrée, par personne. Attention, pas de carte ! On ne peut payer qu'en espèces. Ouvert tous les jours sauf le mercredi, de 8h30 à 19h.
  • Santa Croce : 6€ l'entrée, par personne. Du lundi au samedi de 9h30 à 17h30, le dimanche de 14h à 17h30.
Manger à Florence :
Pour ce second jour, nous avons mangé dans un petit restaurant, La Cucina del Ghianda, qui ne payait pas de mine de l'extérieur, mais qui était un vrai bijou et qui était loin des habituels restaurants touristiques. C'était une sorte de cantine, vous choisissez sur la carte directement à l'accueil, vous payez puis vous attendez votre premier plat et allez vous asseoir ensuite. Et quand vous avez fini votre premier plat, hop, direction le "bar", avec votre ticket et vous allez chercher votre plat suivant. Un concept sympa, servi dans une ambiance chaleureuse et surtout... mon dieu c'était délicieux ! Et en plus, entrée-plat-dessert pour 12€ par personne. Découvrez mon avis détaillé sur Yelp.
 
Dans l'après-midi, nous avons fait une pause glace. Comme à Venise, nous avions de nouveau envie d'une petite sucrerie. Nous nous sommes décidé pour une petite "gelateria" toute simple, avec un monsieur super accueillant et des parfums de glace au top. Encore une fois, ce fut une bonne pioche, même si je dois avouer que j'ai eu les yeux plus gros que le ventre en prenant trois boules...
Enfin, le soir, nous avons testé un autre restaurant, Farina 00 Graneria, dont nous avions lu de bons avis. Si le repas était bon et que j'ai en plus eu le bonheur de re-manger des cannolis (LE dessert par excellence), je vous avoue que j'étais encore barbouillée de ma glace et que je n'ai pas autant apprécié que j'aurai du. Et il faut dire aussi que l'accueil n'y était pas aussi chaleureux que dans les autres restaurants. Mais c'était bon et c'est bien le principal quand même. Retrouvez plus de détails sur Yelp.

Et voilà pour ce second jour... j'espère que le voyage vous a plu !


5 avril 2016

Carte postale #21 : Florence 1/3


Bonjour mes libellules voyageuses,

Vos bagages sont prêts ? Vous embarquez avec moi pour la magnifique Florence...Pour y aller, nous sommes donc partis de Venise, en train. J'avais réservé mes billets en ligne, via le site de la SNCF. Si vous vous y prenez tôt, vous pouvez vous en tirer pour un bon prix, je crois que j'étais à 15€ par personne... Après deux heures de voyage où nous laissions derrière nous une Venise pluvieuse, nous voilà dans la majestueuse Florence, sous un soleil radieux. Parfait. 

Nous avons donc marché jusqu'à notre hôtel, pour y laisser nos bagages, puis nous avons embarqué dans un bus de ville pour rejoindre la Piazzale Michelangelo, sur les hauteurs de la ville, pour avoir une vision d'ensemble. Et je dois vous avouer que découvrir Florence de cette manière, avec le soleil couchant, avait quelque chose de magique. J'avais les larmes aux yeux, là-haut, à regarder dans de beauté. D'ailleurs, c'est l'une de ces photos que j'ai fait imprimer en format poster. 

Bref, nous avons commencé notre découverte de la ville par cette Piazzale Michelangelo, puis nous avons marché jusque dans le coeur historique, flânant dans les rues, marchant sur le Ponte Vecchio et nous laissant emporter par la ville, tout simplement. Je vous laisse profiter des images... j'espère qu'elles vous feront voyager.










Voilà pour notre première découverte de la ville pour laquelle j'ai eu un vrai coup de cœur... Et on comprend pourquoi !

Dormir&Manger à Florence.
Comme pour Venise, j'ai longuement cherché un hôtel qui soit proche du centre pour ne pas perdre de temps dans les transports ni trop marcher. Et en même temps, je voulais rester sur un budget abordable, avec un hôtel confortable. Et j'ai trouvé ! L'hôtel Benvenuti, plutôt accueillant malgré quelques points négatifs. La chambre que nous avions était grande, le lit super confortable et le petit-déjeuner plutôt bon. Bonne pioche encore... pour en savoir plus sur le séjour, découvrez mon avis sur Yelp !

Et pour notre premier repas florentin, nous avons trouvé une pizzeria super bonne. Le pizzaiolo était super gentil, l'ambiance très italienne et le repas... le repas... délicieux ! Banco pour la pizzeria Pulcinella ! Retrouvez mon avis complet sur Yelp.